20 idées de photos de mariage – Inspirées du mariage de la reine d’Angleterre, Élisabeth II

Après l’annonce du décès de la reine d’Angletterre Élisabeth II le 8 septembre 2022, je me suis intéressé à son passé “photographique”. Photographe de mariage oblige, je suis allé jeter un coup d’œil à ce qui touchait de près ou de loin à son mariage royal. Et je n’ai pas été déçu car je pense que ça peut donner des idées de photos de mariage.

Tout d’abord, mis à part que les photos en noir et blanc ont un certain cachet, j’ai découvert que l’approche dite “lifestyle” ou “sur le vif” ou “reportage”, tant demandée par les mariés et tant vendue par les photographes de mariage ces dernières années, n’est pas une invention nouvelle.

Par ailleurs, la composition des photos met bien en valeur aussi bien l’aspect “royal” de l’évènement que l’aspect “fête” et “bonheur”.

Dans les paragraphes qui suivent, j’ai fait une petite sélection des images qui méritent un peu d’attention (selon moi). Je ne vais pas juste me contenter de les mettre les unes après les autres ; mais je vais les commenter et expliquer en quoi ce sont des sources d’inspiration. Ces images ne sont pas ultra-originales. Leur valeur est surtout dans leur capacité à raconter l’histoire de “ce” mariage d’une part, et d’autre part elles vont me permettre d’expliquer pourquoi elles fonctionnent, pourquoi elles sont agréables à regarder.

Ah oui, ne m’en voulez pas si j’utilise trop de formules british, mais les photos m’ont mis dans un tel mood que c’est plus fort que moi.

Ce dossier plaira, je l’espère, aussi bien aux mariés qu’à mes confrères photographes.

Let’s dive in !

Des idées de photos de fiançailles

Ces deux images ont été prises lors des fiançailles de notre beau couple royal. Elles illustrent parfaitement certains conseils que je donne aux mariés concernant l’importance du regard et du sourire. Ces images semblent naturelles parce que les mariés ne regardent pas le photographe mais se regardent entre eux, avec le sourire. Ça respire la complicité, la joie qu’inspire ce moment important que sont les fiançailles.

Il y a aussi certains détails qui font que ces images “fonctionnent”. Ce sont des détails imperceptibles, mais qui font la différence :

  • Observez les mains, elles ne se baladent pas comme ça n’importe comment, mais sont posées “naturellement” l’une sur l’autre, ou bien sur une jambe.
  • Idem pour les pieds. Ils sont positionnés de façon à créer une dynamique. Lui a un pied légèrement en arrière et prenant appui sur le bout de la chaussure, créant un contraste avec l’autre pied. Elle a les pieds légèrement croisés, position très féminine.
  • Par ailleurs le fond un peu sombre fait bien ressortir les visages, qui sont bien éclairés.
  • Autre détail photographique, voire graphique : les deux corps forment naturellement un triangle, figure qui symbolise la force, la stabilité. C’est flagrant sur la deuxième image. On retrouve en haut du triangle le visage du futur marié, qui regarde en contre-plongée sa future femme, comme une promesse de protection. Elle a le regard inverse, avec le sourire et la figure de celle qui accepte la promesse qui lui est faite, avec plaisir et confiance. En deux mots, cette image reflète la réciprocité nécessaire au bon fonctionnement d’un couple.
  • Bon, je m’arrête là parce que je pourrais parler des heures et des heures, et je risque de vous perdre …

Ce qu’il faut retenir :

  • Ne laissez pas traîner vos mains, mais posez-les naturellement quelque part.
  • Soyez à l’aise dans vos postures : souplesse et légèreté sont vos alliés.
  • Soyez heureux !
  • Les yeux sont les reflets de l’âme : regardez vos âmes !
  • Privilégiez les arrière-plans sombres si vous avez la peau claire, et le contraire si vous avez la peau foncée. Les couples mixtes, débrouillez-vous lol.
  • On peut avoir de très belles images en étant assis.
  • Un écart de taille peut créer une belle dynamique.

Des idées de photos de la cérémonie de mariage

Autre type d’image, ici de la cérémonie. On y voit l’importance de contextualiser les images. Je reviendrai souvent sur ce concept de “contextualisation” parce que c’est la base du reportage photo.

La première image montre l’arrivée des mariés à Westminster Abbey. Même si nous n’apercevons pas directement les mariés, cette image montre l’importance de la cérémonie.

Pareil pour la deuxième image, on devine clairement le sérieux de l’affaire, si je peux me permettre de parler ainsi.

Le conseil à retenir : il faut prendre du recul pour voir l’événement en mode “panorama”.

Ici j’ai choisi 3 images du même moment exprès pour montrer qu’on ne raconte pas la même histoire en fonction du cadrage que l’on choisit :

  • Sur la première image, la longue file forme une diagonale qui vient couper le cadre en deux, créant une figure que l’on a déjà vue plus haut : un triangle (en l’occurrence deux triangles ici). C’est quand même moins ennuyant qu’une file toute droite placée bien au milieu du cadre. Sur cette photo, on voit la scène en entier et on sait ce qui se passe. Des mariés, des invités sur les côtés, des demoiselles et des garçons d’honneur, un prêtre. Sans ambiguïté, on sait qu’on célèbre ici un mariage dans un lieu de culte.
  • L’image suivante a été prise au même moment que la première, mais presque au même niveau que les personnages. Ici les mariés sont mis en valeur, on discerne bien l’expression des visages. On est plus proches d’eux.
  • Enfin, celle que je préfère car c’est un peu une synthèse des deux premières, avec un élément en plus : la traîne. Wow ! C’est beauuuuuuuuuuuuuuuuuu !!! La prise de vue en contre-plongée vient renforcer les sentiments que peuvent ressentir des croyants. On a l’impression que cette vue d’en haut est le regard du Ciel sur les mariés, venant les bénir et leur accorder la grâce. Grâce demandée en prière à l’entrée de Westminster Abbey : “May God grant to the living, grace…”. Certaines personnes vont penser que ce sont des détails insignifiants. Mais le plus important est leur signification pour les mariés. N’oubliez pas que le roi ou la reine d’Angleterre est aussi le ou la chef de l’Église Anglicane. Rien que ça.

Généralement, ce n’est pas facile pour un photographe de trouver un endroit aussi bien placé que celui-là. Par ailleurs, même s’il en trouvait, il faut aussi “oser” y aller car le temps de monter et descendre, on peut rater des moments importants. C’est typiquement pour ce genre de cas qu’un deuxième photographe peut être utile. Alors, mes chers mariés, si vous en avez les moyens, prenez un “second shooter”, il est très probable que vous ne le regrettiez pas.

Il y a une autre raison pour laquelle j’ai mis ces trois images : le choix des images dans le cadre de la réalisation d’un album photo. En effet, comme je le dis dans le guide, dans certains cas comme celui-ci, il ne faut pas hésiter à mettre des images qui se ressemblent, mais qui racontent chacune leur histoire. C’est comme si un même événement était raconté par plusieurs personnes : on a plusieurs visions de la même chose, ce qui enrichit la narration.

Allez, on continue dans les idées de photos de mariage avec les photos de couple !

Des idées de photos de couple

Ah les photos de couple. Alors ici, on a un plusieurs choses à dire également.

Ça ne vous étonne pas que des photos de couple d’un mariage royal soient aussi “casual” et “décontractées” ? En plus pour l’époque (1947) ? On est loin de l’image prout-prout que l’on se fait de la royauté. Les deux premières images se ressemblent beaucoup, mais chacun choisira sa préférée. D’où l’autre avantage d’avoir plusieurs images du même moment. Sur la première on distingue bien le visage lumineux d’Élisabeth, alors que sur la deuxième c’est la complicité du couple qui est mis en valeur.

La troisième vient clôturer la série avec un plan plus lointain mettant en valeur la robe et la traîne, mise en valeur accentuée par les marches qui donnent un aspect “vaguelettes” à la traîne. Attention, cette dernière n’a pas été posée à l’arrache, mais elle est bien dépliée et au milieu des mariés, et elle forme une diagonale si vous observez bien (vous commencez à connaître mon amour pour les diagonales). Imaginez la traîne à droite de la mariée. Vous y arrivez ? Non ? Moi non plus.

À retenir donc : si vous avez une traîne et des marches, vous avez des chances d’avoir une très belle photo.

Des idées de photos de groupes

Celle-ci est surtout destinée à mes amis photographes, quoique les mariés puissent aussi en retirer quelque chose. Regardez attentivement cette photo de groupe, elle dégage une atmosphère particulière. Avant de lire ce qui suit, prenez quelques secondes pour retenir la sensation que vous éprouvez en regardant cette image et essayons de voir ensemble si mon analyse correspond à votre ressenti.

L’analyse consistera à dégager les figures géométriques de cette image.

  • Symétrie : en découpant l’image verticalement au milieu, on pourrait presque superposer les deux parties. Cette symétrie est synonyme d’harmonie, d’équilibre.
  • Rectangles : on peut découper l’image verticalement en trois rectangles. Ces rectangles verticaux renforcent la sensation de grandeur ressentie en regardant ce décor.
  • Mais ça marche aussi avec les 3 groupes de personnes, qui forment aussi trois rectangles horizontaux, qui viennent apporter de l’équilibre et de la stabilité à l’image.
  • Triangles : il y a un grand triangle dont le sommet est au milieu. Justement le sommet de la pyramide est le couple royal, symbole de l’autorité.
  • Mais il y a aussi deux petits triangles dont les sommets sont les plus grandes dames des groupes de droite et de gauche.

On voit ici l’importance des détails. Quelques modifications de rien du tout et cette scène raconterait une autre histoire.

Harmonie, équilibre, autorité, hauteur, verticalité, stabilité, dynamisme : est-ce qu’on peut décrire autrement une famille royale ?

Petite leçon pour les mariés : selon votre position dans le groupe, le message ne sera pas le même. Si vous êtes au milieu du groupe, le message véhiculé sera le soutien, la protection de votre entourage à votre égard. Si vous êtes tout en haut, vous vous placez au-dessus de tout le monde. À noter que dans certains cas ça peut être totalement justifié. Certaines personnes sont considérées comme étant les “têtes” de famille et on n’a pas besoin d’être roi ou reine pour être considéré comme tel par ses proches.

Des idées de photos des coulisses

Je ne vais pas trop m’attarder sur ces images, je vais simplement essayer d’en retirer l’essence. Et quelle est cette essence ? Le contexte, le contexte et encore le contexte.

Contexte vient de “con” et de “texte”, c’est la réunion de plusieurs discours, de plusieurs histoires. C’est l’histoire dans l’histoire. C’est le sel qui donne son goût au plat, c’est “the cherry on top” ou la “cerise sur le gâteau”.

Pourquoi ces images sont importantes ? Parce qu’elles permettent de voir ce qui se passe “à côté” du mariage, sans sortir du mariage. Elles montrent dans quel contexte évoluent les protagonistes de cette journée. Le mariage n’est pas seulement l’affaire de deux personnes, mais implique souvent des gens qui œuvrent dans l’ombre.

Entre la foule qui s’agglutine pour essayer d’avoir une part du spectacle, les chanteurs de rue, les gardes de la tour de Londres qui s’apprêtent, les officiers qui s’agitent. On sent l’implication des Londoniens et l’effervescence que suscite cette union entre la princesse Élisabeth et Philip Mountbatten.

Mais ma préférée reste quand même l’image du gâteau. Mon côté gourmand mis de côté, ici est illustré très simplement et très directement ce que j’appelle “la contextualisation”. C’est simple, que se passe-t-il si vous enlevez le pâtissier du cadre ? Voilà vous avez compris : on aurait une photo “banale” d’un gâteau. Alors qu’ici, l’image raconte une histoire, on ressent le travail méticuleux, l’application et le travail d’orfèvre du pâtissier. Admirez les détails de ce gâteau. On dirait une œuvre architecturale !

Pour finir, imaginez l’enthousiasme des mariés qui découvriraient toutes les images de ces moments où ils étaient absents physiquement, mais quand même présents, du moins en “esprit”, dans la tête de toutes ces personnes.

La leçon que doivent retenir les mariés : choisissez un photographe capable de contextualiser les photos. N’hésitez pas à lui expliquer ce qui compte pour vous. Communiquez, échangez.

Des idées de photos de famille

Last but not least : les photos de ce qui se passe “après” le mariage.

Le mariage est avant tout un projet, et les principaux jalons de ce projet sont les enfants. C’est rentré dans les mœurs de faire appel à un photographe à des moments importants de la vie des enfants : naissance, anniversaire, etc.

Le réflexe de certains parents est d’aller en studio pour réaliser des images (bon aujourd’hui on a les smartphones). Je n’ai rien contre les studios. Je trouve que certains de mes confrères qui travaillent en studio font un travail formidable, et je n’ai pas le quart de leur talent. Mais je préfère les photos “lifestyle”, qui situent la famille dans leur environnement de tous les jours. Une balançoire, un pique-nique, des jeux entre parents et enfants, tout ça avec l’environnement familial en arrière-plan, en contexte.

Imaginez-vous à la place du couple royal, qui commenterait à leurs petits enfants ces images 10, 20, 30 ans plus tard, “darling, tu te rappelles la fois où Charles a failli écraser sa sœur en tombant de la balançoire, qu’est-ce qu’on a bien rien rigolé ce jour-là … 🤣🤣🤣”

C’est comme ça que l’on raconte une histoire, qui se transmet de génération en génération.

Context is key. Context is king. Long live the king.